La vérité sur l’affaire Harry Quebert, de Joël Dicker

Je ne sais pas si cela vous arrive aussi mais parfois, pendant quelques mois, j’ai une période « creuse » niveau lecture. Rien ne me motive, je commence des livres sans conviction et les laisse en plan après quelques dizaines de pages, parfois même je n’en attaque aucun. Jusqu’au moment où je tombe sur un livre… qui me relance complètement.

Si je vous raconte ainsi ma vie, vous devez vous douter que justement La vérité sur l’affaire Harry Quebert a été LE livre qui a relancé la machine ! Ce livre est un vrai « page turner », il vous entraîne de chapitre en chapitre à un rythme haletant.

La vérité sur l'affaire Harry QuebertL’histoire commence en 2008, Marcus Goldman, après le succès retentissant de son premier roman peine à en écrire un second. Tout bascule lorsque son ami et mentor Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans la petite ville d’Aurora et mener son enquête. Entre l’enquête qui s’enfonce et soulève de plus en plus de questions, les menaces qu’il se met à recevoir et la pression que lui met son éditeur, Marcus se retrouve au milieu d’un tourbillon qui dépasse tout ce qu’il avait imaginé.

Alors, je l’avoue, j’ai un gros faible pour les enquêtes qui sont menées par des gens « quelconques » mais personnellement concernés. Je préfère ça aux enquêtes purement policières. Ici, même s’il y a un personnage de flic un peu bourru mais gentil, c’est vraiment l’écrivain qui fait avancer l’histoire au fil de ses découvertes.

Mais au-delà du fait que j’ai attaqué ce livre avec un a priori plutôt positif, je me suis vraiment laissée embarquer dans cette enquête. Le personnage de Marcus est attachant dans ses maladresses, ses échecs, son amour quasi paternel pour Harry et son acharnement à prouver son innocence. Il y a également de très nombreux personnages secondaires qui sont tous aussi bien construits les uns que les autres.

L’histoire alterne entre les époques, on apprend donc à connaitre les personnages à différents moments de leur vie, à comprendre leurs relations, leurs réactions… Malgré cela, à chaque fois que l’on pense avoir compris quelque chose, un nouvel élément vient chambouler toutes nos certitudes. L’enquête se déroule dans un environnement restreint, une petite communauté, du coup on en vient à douter de tout et de tout le monde. Et sans vous spoiler, j’ai vraiment adoré la conclusion du livre, ce petit twist que l’on comprend dans les dernières lignes !

Finalement, je ne vous dirai pas que La vérité sur l’affaire Harry Quebert est une œuvre de « grande littérature » car pour être honnête, j’ai tellement avalé les pages les unes après les autres que je ne me suis guère intéressée au style. Ce que je peux vous dire en revanche c’est que si vous aimez les enquêtes menées tambour battant, ce livre est pour vous, c’est fluide, plein de rebondissements et une fois ouvert on n’a plus qu’une envie : aller au bout pour savoir qui a tué Nola Kellergan.

3 réflexions sur “La vérité sur l’affaire Harry Quebert, de Joël Dicker

  1. Hello, je partage totalement ton avis. Je suis tombée sur ce livre en chinant dans la bibliothèque de ma grand mère et je l’ai dévoré ! Je l’ai tellement aimé que j’ai décidé de l’ajouter à la pile de livre que j’ai lu mais que je veux posséder moi même ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s